En poursuivant la navigation, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

L’église filiale qui se trouve aujourd’hui à Enscheringen, dans la vallée de la Clerve, fut évoquée pour la première fois dans un rapport de fréquentation.

On rebâtit la chapelle en 1765, on l’agrandit en 1909. A cette date elle comprit une galerie et un clocher. A l’exception du portique et de la tour, sa forme s’inscrit dans la continuité des normes paroissiales du 18. et 19. siècle.

Sa disposition artistique et liturgique remonte aux années de la reconstruction après la 2e guerre mondiale. On introduit des éléments de barock dans la reconstruction des autels. D’un point de vue historique, la porte du tabernacolo a une valeur inestimable.
Les deux cloches furent coulées en 1921 à Erfurt par Stroemer, et sont aujourd’hui deux raretés, puisque cette fonderie fut entièrement détruite durant la seconde guerre mondiale.

Le St. Patron de l’église est St. Laurent, le Patron secondaire est St. Antoine et son cochon. Entre ces deux statues se trouve celle de l’Archange Michael, fabriquée en 18e. Cette statue est communément appelée « Äischer Däiwel », parce que l’archange y est représenté avec un diable se tortillant autour de lui, le diable étant personnifié par un dragon. L’archange le menace du bout de son épée

L'église d'Enscherange

A l'intérieur de l'église

 

 

En haut